Il y a certaines choses auxquelles on ne pense pas toujours lorsqu’on organise un anniversaire, des choses qui pourtant peuvent vraiment poser problème si vous n’y êtes pas préparé.

Anniversaire-magique vous guide et vous liste quelques petites règles à respecter pour être sûr que la fête d’anniversaire se déroule au mieux…

Règle N°1 : Attention au nombre d’invités

Règle 1 anniversaireNe vous laissez pas convaincre par votre jolie progéniture concernant le nombre d’invités, imposez lui un nombre limite puis laissez votre enfant faire son propre tri. Retenez surtout que plus les invités sont jeunes, moins les invités doivent être nombreux…
Un trop grand nombre d’invités peut nuire à l’ambiance générale et peut être très pesant pour vous en tant qu’organisatrice ou organisateur. Préférez un petit comité que vous serez sûr de pouvoir occuper, qu’un grand groupe avec des enfants qui se chamaillent et qui piquent des crises de pleurs ou de colères.

Lorsque les enfants sont suffisamment grands et qu’ils ne requièrent plus une surveillance constante, déterminez le nombre d’invités en fonction de votre propre énergie, de la place et du budget dont vous disposez. Nous vous conseillons de ne jamais dépasser les 10/12 invités.

Règle N°2 : Prévoyez de l’aide

A moins qu’il ne s’agisse que d’un groupe très restreint, n’organisez jamais une fête seul !
Malgré ce que l’on pourrait croire, entre la préparation, la mise en place, le rangement et l’animation, une fête d’anniversaire nécessite beaucoup de travail !
Durant l’anniversaire il vous sera difficile par exemple de vous concentrer simultanément sur la mise en place du goûter et sur l’arbitrage des jeux si vous devez en même temps consoler un enfant, ou nettoyer le sol parce-qu’un verre a été renversé par exemple.
Prévoyez au minimum une personne qui serait chargée de la mise en place et du goûter, et une personne qui se concentre sur les enfants.
En fonction du nombre d’enfants, il peut parfois s’avérer judicieux d’en prévoir une troisième.
Pensez aux membres de votre famille ou alors à quelques parents des petits invités qui seraient certainement ravis de vous aider !

Règle N°3 : Préparez la maison et le jardin à la fête

Il s’agit d’une étape primordiale de la préparation de la fête autant pour des raisons de sécurité que pour la protection de vos biens.
Retirez tous les objets fragiles, dangereux ou de valeur de l’espace où aura lieu la fête et mettez-les dans une pièce qui ne servira pas. Interdisez l’accès à certaines pièces comme les chambres non utilisées pour la fête, le garage, le bureau ou encore les ateliers en fermant ces pièces à clé ou en signalant clairement l’interdiction d’y aller. Dans le jardin interdisez l’accès à la piscine ou aux bassins d’eau s’il y en a, barrez en l’accès de préférence ou recouvrez ces points d’eau d’un filet de sécurité.
A l’arrivée des invités expliquez clairement où se déroule la fête et indiquez dans quelles pièces ils n’ont pas le droit d’aller.

En ce qui concerne les animaux domestiques, certains de vos invités peuvent ne pas avoir l’habitude des animaux, et inversement vos animaux peuvent être effrayés par un grand nombre d’enfants et par le bruit qu’ils pourraient faire. Prévoyez donc d’enfermer vos animaux au sein d’une pièce que vous interdirez aux enfant ou faites les garder par un voisin ou un membre de votre famille.

Règle N°4 : Préparez un goûter qui s’adapte à tous les invités

Tous les enfants n’ont pas les mêmes habitudes alimentaires et les mêmes goûts et certains enfant sont même confrontés à l’interdiction de manger certains aliments… Il n’est donc pas facile de préparer un goûter qui plaise à tout un groupe.
Prévoyez de préparer ou d’acheter deux gâteaux différents dont un au chocolat et un nature ou aux fruits par exemple.
Préférez un gâteau au chocolat assez simple que vous préparerez vous même et que vous décorerez avec des bonbons, à un gâteau type « forêt noire » par exemple, dont les enfants ne raffolent pas toujours.
Demandez à votre enfant de parler du goûter avec ses copains et copines et demandez-lui de vous faire des propositions. Si jamais certains enfants n’ont pas le droit à certaines choses, cela ressortira certainement.
Prévoyez des bonbons, quelques petits biscuits, et éventuellement une petite gourmandise salée au cas où un enfant n’a pas envie de votre gâteau.
Enfin sachez que lorsque les enfants ont des allergies ou des maladies particulières, les parents vous en feront certainement part au préalable…

Règle N°5 : Évitez les rivalités entre frères et sœurs

Lorsque vos enfants ont une différence d’âge ni suffisamment réduite ni suffisamment grande il peut arriver que des rivalités s’installent au cours d’une fête d’anniversaire, surtout lorsqu’il s’agit de l’anniversaire de l’enfant le plus jeune.
Si l’aîné s’impose de trop lors de l’anniversaire, qu’il s’approprie la fête, le cadet pourrait se sentir frustré et ne pas passer un bon anniversaire.
Deux choix vous sont possibles, vous pouvez soit faire en sorte que l’ainé soit invité ce jour là chez l’un de ses copains ou l’une de ses copines, soit lui proposer d’inviter un ami ou une amie pour qu’ils soient ensemble les animateurs et les arbitres de la fête. Choisissez la solution la plus convenable en fonction du tempérament des deux enfants et de leur entente mutuelle.
Si l’enfant qui fête son anniversaire a une petite sœur ou un petit frère encore bébé, faites garder ce petit bébé afin que vous puissiez vous consacrer à 100% à l’enfant qui fête son anniversaire.

Règle N°6 : Adaptez la fête aux enfants timides ou difficiles

Lors d’une fête d’anniversaire vous remarquerez qu’il y a toujours des enfants timides qui n’osent pas participer ou alors très difficiles qui peuvent poser problème. Adaptez vous à ces enfants sans pour autant oublier le reste des invités.
Encouragez les enfants timides sans jamais les forcer à participer à un jeu, s’il ne souhaite vraiment pas participer, installez-le de façon à ce qu’il puisse regarder et rire de ses copains et copines. Impliquez-le dans la fête en lui proposant de distribuer les prix ou de s’occuper de la musique si vous jouez à des jeux musicaux… Prévoyez également un coin avec des jouets et de la lecture afin que les enfants dépassés par les évènements puissent se reposer quelques temps.
Les enfants difficiles, agressifs, perturbateurs ou insolents sont plus difficiles à gérer que les enfants timides. Faites preuve de fermeté avec ce type d’enfants dès le début et ne les laissez pas perturber la fête. Si un enfant gâche le jeu en trichant, en répondant ou parce qu’il est surexcité, prenez-le à part et expliquez-lui gentiment que s’il ne veut pas jouer normalement, il vaudrait mieux qu’il ne joue pas du tout.
Sachez que certains jeux excitent plus que d’autres et pensez lors des moments difficiles à interrompre un jeu afin de passer à un jeu plus calme.
Généralement les comportements perturbateurs résultent d’un besoin d’attirer l’attention, pour distinguer ces enfants donnez leur des responsabilités telles que le chronomètre, la musique ou encore laissez-le vous aider à préparer le goûter afin qu’il puisse se calmer naturellement.

Règle N°7 : SOS accidents !

Durant les fêtes d’anniversaire et avec les enfants en général on n’est jamais à l’abri d’un accident.
Créez-vous un petit panneau avec quelques numéros d’urgence et d’autres numéros qui pourraient vous être utiles.

Le samu : 15
La police : 17
Les pompiers : 18
Centre antipoison de votre circonscription :
Médecin de famille :
Numéros des parents des invités :

Par ailleurs certains gestes d’urgence sont de préférence à avoir en tête :

Brûlures : Ne déshabillez jamais l’enfant s’il porte des matières synthétiques
Rincez la brûlure abondamment à l’eau froide, laissez sécher et recouvrez de tulle aéré.
En cas de brûlure grave ou électrique consultez rapidement un médecin ou appelez les urgences.

Intoxication : Ne faites ni boire ni vomir l’enfant. Appelez le centre antipoison ou le samu et décrivez le produit avalé en donnant le nom des substances mentionnées sur l’étiquette.

Asphyxie : Si l’enfant tousse violemment et que son visage est rouge ne le suspendez jamais par les pieds et ne cherchez pas à le faire vomir. Si la toux n’évacue rien, conduisez-le aux urgences en position assise.

Si l’enfant a la respiration bloquée, les yeux ouverts et le visage bleu placez vous immédiatement derrière lui et appuyez fortement avec vos deux poings entre la bas du thorax et le nombril de façon à expulser violemment l’air contenu dans ses poumons puis appelez le samu.